Le whisky d'investissement : roi des tables et des enchères

Il y a peu, le whisky n’était considéré que comme une boisson alcoolisée, un digestif banal. Aujourd’hui, les choses ont changé. De plus en plus de monde s’intéresse au whisky non pas pour son goût mais pour sa côte, qui ne cesse d’évoluer positivement ces dernières années.

Investir dans le whisky

Attention, ce n’est pas forcément le cas pour toutes les bouteilles, mais effectivement, pour une bonne partie d’entre elles, il est facile de s’enrichir. Mais pourquoi ce type d’investissement prend autant d’importance actuellement ? Retour sur les raisons menant à ce phénomène.

Le whisky d'investissement : roi des tables et des enchères

Une augmentation des prix impressionnante

En effet, la valeur des bouteilles rares a augmenté de 500% au cours de cette décennie. Alors certes, cela conduit souvent à une hausse du prix d’achat. Cependant, au vu de cette flambée de la valeur des bouteilles, on sait à l’avance que le coût restera inférieur au prix de la revente, sauf cas exceptionnels. Ainsi, si l’on a un peu d’argent de côté, on peut investir sans prendre trop de risques.

Une exposition aux enchères de plus en plus importante

Ces dernières années, de nombreuses maisons multiplient les ventes aux enchères pour leurs bouteilles de whisky. Cela permet d’entretenir un intérêt de plus en plus important et touchant toujours plus de personnes. En effet, de nombreux clients potentiels sont attirés par ce type d’événement puis se lancent à leur tour dans l’achat/revente de whisky.

Il s’agit d’un bien de luxe

Le bon whisky reste un luxe que peu de personnes peuvent s’offrir. Ainsi, cela renforce la sensation de pouvoir et de richesse que de pouvoir se payer l’un des meilleurs whiskies mondiaux. Cela explique l’obsession des milliardaires concernant l’obtention d’une bouteille précise. Cela conduit à une hausse des investissements puisque les gens savent que leur bouteille pourra être rachetée à prix d’or puisque de riches personnes seront prêtes à la racheter, quelque soit son prix.

Voyons maintenant des exemples d’enchères montrant l’immense évolution du prix des whiskies de luxe ainsi que les bénéfices pouvant être fait en connaissant bien le domaine.

Des enchères battant tous les records

Macallan Fine & Rare 1926

Cette édition a permis à 24 bouteilles de voir le jour en 1926. Vendue à l’origine à 40 000 euros l’unité, une de ces bouteilles a battu des records lors d’une vente aux enchères à Edimbourg. Elle s’est vendue à hauteur de 1,7 million d’euros le 4 octobre 2018. Il faut savoir qu’un an auparavant, cette même bouteille s’était vendue pour 947 000 euros. Ainsi, entre 2017 et 2018, l’ex détenteur de la bouteille a empoché un bénéfice net de 753 000. Tout simplement fantastique.

Hanyu Ichiro Full Card

Il s’agit ici d’une collection de bouteilles Japonaises. Chacune d’entre elles représente une des 52 cartes de jeu. Il faut savoir qu’après l’Ecosse qui reste le pays de prédilection de cet alcool, le Japon s’est imposé comme concurrent sérieux pour obtenir une place de choix. Ainsi, cette série comprend à l’heure actuelle 400 bouteilles qui ont été conservées.

Lors de la vente aux enchères organisée par la maison Bonhams, ces bouteilles se sont vendues pour la somme de 7,1 millions de dollars HK.

Master of Malt 105 years old

Il s’agit du plus vieux whisky au monde. Distillé le 17 février 1906, il a été embouteillé en 2011 après plus de cinq ans passés dans un tonneau. Son prix est estimé à 1.4 millions d’euros.

Vous trouverez ci dessous la liste des bouteilles que nous vous conseillons de garder à l’oeil durant les douze prochains mois.

Les principales bouteilles à surveiller pour l’année 2020

Macallan 1938, la plus connue

Tirée à 163 exemplaires, ce whisky se vend aujourd’hui pour la modique somme de 40 000 euros. Modique, en comparaison des sommes dépensées par les acheteurs lors des précédentes ventes aux enchères de Macallan. Comme nous l’avons vu un peu plus haut, une de leurs bouteilles a récemment été vendue pour 1.7 million d’euros et a dégagé un bénéfice de 753 000 euros en un an. Il est temps d’investir rapidement avant que ce whisky ne connaisse une telle flambée des prix.

Yamazaki “The Private Cask” 1993, le Whisky Japonais

Cette bouteille, tirée d’une édition exclusive éditée à 480 bouteilles, est aujourd’hui vendue dans les 12 000 euros. Yamazaki, producteur de ce whisky, est une des distilleries du levant les plus reconnues. Elle devrait devenir rapidement une des principales cibles des investisseurs, et est à saisir rapidement au vu de son faible coût.

Tomintoul “Time Watcher 1906”, le luxe ancien

Tomintoul, célèbre distillerie Écossaise, a distillé cette série spéciale en 1906. Tirée à 500 exemplaires, elle visait les amateurs de montres puisqu’elle a été créée à l’occasion de l’événement éponyme. Aujourd’hui, au vu de sa réputation, il n’est pas difficile d’affirmer qu’elle se vendra à prix d’or très rapidement.

Port Ellen “Staff of Port Ellen maltings 1998”, une réussite éclatante ?

Il s’agit d’une bouteille moins chère actuellement et potentiellement achetable par des personnes n’étant pas forcément riches. En effet, sa valeur qui a déjà bien augmenté est d’environ 4 000 euros. Elle a été produite à l’occasion des 25 ans de la marque Port Ellen. Il s’agit une nouvelle fois d’une affaire en or.

Karuizawa 1983 “white samuraï”

Karuizawa est une distillerie Japonaise renommée. Cette série a été distillé en 1983 et mise en bouteille en 2014. Au final, quelques trois cents produits en ont découlé. Accessible au tarif de 10 000 euros, son prix est voué à augmenter fortement dans les années à venir.

Conclusion

Dans cet article, nous avons vu les raisons pour lesquelles le whisky devenait l’une des cibles privilégiées des investisseurs. Ensuite, nous avons parlé de trois bouteilles ayant fait fureur lors de ventes aux enchères et enfin nous avons sélectionné cinq whiskies destinés à être de bonnes affaires. Nous espérons que cet article vous aidera à vous lancer dans ce monde et à faire les bons choix.